Exemples d'utilisations

Déchets de production : réduction des volumes et des masses par séparation du liquide contenu dans le déchet solide. Par exemple, sur de la salade, l’ECOPRESS permet une siccité finale de l’ordre de 55%. Cela peut permettre de produire de l’alimentation animale directe avec les agriculteurs locaux.

Déconditionnement : permet une séparation des matières organiques de l’emballage. Par exemple, sur des yaourts, nous récupérons en sortie 10% d’emballages compactés et 90% de yaourts. Suivant la filière choisie en aval, nous pouvons émietter, laver et sécher les résidus plastiques obtenus. Quant à la matière organique, elle peut partir en méthanisation ou bien en compost.

Siccité finale

Suivant la filière choisie en aval, nous pouvons émietter, laver et sécher les résidus plastiques obtenus.

Résidus alimentaires en abattoirs ou ateliers de transformation : plumes, viscères, graisses et lisiers… : permet de réduire la masse à envoyer chez les équarrisseurs pour les abattoirs. Les résultats en terme de siccité sont là très hétérogènes suivant la matière à passer dans l’ECOPRESS.

STEP : l’ECOPRESS permet d’assécher les refus de dégrillage. Notre matériel s’installe donc en complément d’un dégrilleur ou d’une vis d’égouttage.

Mise en situation

Ils nous font confiance